19 septembre 2006

Entendez-vous ce bruit?

C'est mon coeur qui se brise... Mon amie a eu ses résultats, qui sont sans équivoque: son bébé, un garçon, est atteint de trisomie 21. Quelle triste dénouement... les mots me manquent...

Mon amie, ma chère amie, je pense à toi, je pense à vous. C'est dur, le deuil d'un bébé qu'on aime déjà, même s'il n'est pas encore né. Trop dur. Panse ton coeur, soigne ton âme et ton rêve brisé. Je suis vraiment terriblement désolée...

12 commentaires:

  1. Encore une preuve que la nature n'a rien de juste.
    :(

    RépondreEffacer
  2. J'ai des prob avec mon loggin, désolée.

    RépondreEffacer
  3. :(
    une pensée toute douce pour elle et son amoureux...

    RépondreEffacer
  4. oufff... je n'imagine pas combien grande doit être leur peine... :(
    je leur envoie des pensées positives pour passer au travers de cette dure épreuve...

    RépondreEffacer
  5. Ouf...une dure épreuve...la vie n'est pas toujours juste...

    Toutes mes pensées vers ses parents xxx

    RépondreEffacer
  6. C'est vraiment injuste. Je compatis avec eux...

    RépondreEffacer
  7. c'est si triste...

    une pensée pour ton amie et son conjoint.

    RépondreEffacer
  8. :((
    Un gros calin pour ton amie et son homme.

    RépondreEffacer
  9. Et bien chère Kiwi, je peux te dire que j'ai 2 copines qui ont un enfant trisomique et les deux m'ont confié que c'était leur enfant préféré!!!

    Pour moi, les enfants trisomiques sont pures, sans malices, attachants et très près du bonheur pur et simple.

    À l'école de mon garçon, il y a des enfants trisomiques intégrés au groupe et je les vois toujours souriants et joyeux.

    L'handicap d'un enfant passe toujours par la perception que l'on a de la vie. Plus elle est petite, plus l'handicap de l'enfant est grand.

    Dis à ta copine d'entrer en contact avec des parents "épanouis" qui ont un enfant trisomique...ça l'aidera et lui permettra de mieux entamer les premières années de vie avec cet être différent.

    Cette nouvelle vie sera une expérience inoubliable...si elle se permet de la vivre ainsi et je lui souhaite de tout mon coeur.

    RépondreEffacer
  10. Je n'ai jamais douté de la pureté d'esprit des enfants trisomiques. J'avais vu un reportage, un jour, sur des familles vivant avec la trisomie et j'avais été énormément touchée par l'amour que ces enfants donnent, sans limite. Ce qui me fait reculer, moi, personnellement, c'est la suite... quand ils sont adultes, mais encore enfants...

    Et pour mon amie... merci pour vos bons mots, vraiment. Leur choix était fait, la grossesse est maintenant terminée. Ils soignent maintenant le grand trou que ça aura laissé...

    RépondreEffacer
  11. Ouf, je suis désolée pour votre copine. Leur choix (je crois comprendre que l'enfant n'est plus avec eux) fut sûrement très déchirant et ils le porteront une bonne partie de leur vie dans leur coeur!!!
    Quand ma copine G. a mis au monde sa petite trisomique à l'hôpital St-Justine, (1995), on lui a fortement conseillé de placer son enfant, ce que elle et son conjoint ont vigoureusement refusé en portant plainte contre l'attitute des médecins de l'hôpital qui considéraient cette naissance comme un échec!!! Hein!

    Et puis tu sais Kiwi, personne ne connaît le futur. Si je prenais toutes mes décisions en fonction de ce que qui arrivera "potentiellement" dans 10, 20 ou 30 ans, je crois que je passerais à côté de beaucoup choses qui se vivent au quotidien. Le futur n'est rien sans le présent et il faut faire confiance à la vie....

    RépondreEffacer
  12. Vraiment désolée pour tes amis...Quelle peine immense ils doivent ressentir...

    Je comprends leur décision, mon conjoint aurions fait pareil à leur place...

    RépondreEffacer