28 août 2007

19 mois

J'ai à peine pris l'habitude de dire que tu avais 18 mois que tu en as déjà 19. Un mois d'été bien rempli qui a passé très vite. Il a commencé par nos vacances au chalet, où tu t'es amusé comme un petit fou à patauger dans le lac, jouer dans le sable, courir après les sauterelles, faire du pédalo et du canot, manger des fruits frais et arroser les fleurs. Dix jours où tu as moins dormi, mais où tu es resté de bonne humeur. Dix jours loin du quotidien, loin de chez nous. Dix jours avec papa et maman.

Tu as dit deux ou trois fois "encore", mais c'est tout. Même chose pour "baba" (byebye), qui est ensuite devenu "taaa!" Tu t'écris MIA! quand tu vois un chat, HOU HOU quand tu vois un chien et tu grognes pour tous les autres animaux.

J'ai coupé le biberon du matin. Ce ne fut pas facile, mais tu bois maintenant ton lait au gobelet au déjeuner. Il me reste encore à attaquer les deux biberons avant les dodos... tu y es très attaché.

Tu fais des clins d'oeil (et c'est tellement comique), fermes les yeux quand on te demande où sont tes yeux et tu les clignes lorsque je te demande de me faire des beaux yeux. Tu pointes ta chambre lorsque c'est le temps du dodo. Tu vas près de la table à langer quand je te dis "on va changer ta couche." Tu vides le tiroir du bas et grimpes dedans pour aller voir ce qu'il y a sur le dessus de la commode. Tu danses avec moi quand je chante "Michaud est monté dans un grand pommier..." Tu nourris tes toutous. Tu offres ton gobelet et tes jouets à tes cousines. Tu leur as fait de beaux calins aussi, sans qu'on te le demande. Tu laves tes mains au lavabo, en grimpant sur ton tabouret. Tu cueilles mes tomates, même les vertes. Tu as passé une journée complète chez grand-papa. Tu es allé à Québec avec nous. Tu adores te chamailler avec papa dans le lit. Tu en sors tout rouge et essoufflé, mais tu veux toujours recommencer. Ça ne me dérange pas, puisque ça rend le dodo plus facile.

On a aussi gardé un ami de ton âge ici un avant-midi et ça t'a beaucoup plu. Dès qu'il est arrivé, tu as voulu lui montrer tous tes jouets, la tente dans ta chambre, tes livres. Tu lui as montré à faire chanter ta ferme sur le réfrigérateur et à danser sur la musique. Vous vous êtes amusés sagement, sans chichi.

Tu as eu tes derniers vaccins et encore une fois, tu as fait ça comme un grand, sans pleurer (ou à peine). Tu pèses 31 livres mon potelé! Et tu es grand mon bonhomme, dans tous les sens du mot. Mais je sais qu'à quelque part au fond de moi, tu resteras toujours petit.

Bon 19 mois, mon petit homme à la gomme.

1 commentaire:

  1. Oui, bon 19 mois, Tithom à sa maman :) Comme tu grandis vite!

    RépondreEffacer