23 août 2006

J'en veux un autre

J'essaie de me raisonner, de ne plus y penser, de patienter. J'essaie, mais ça ne fonctionne pas. Je veux un autre bébé. Il y a une bataille en moi, car je ne peux pas simplement dire "je veux un bébé" et le réaliser. Pour nous, vouloir un autre bébé, ça veut dire arrêter l'allaitement et recommencer les traitements de fertilité. Pour les gens "ordinaires", vouloir un deuxième, c'est une grande décision, mais une fois qu'elle est prise, il n'y a plus grand chose à faire qu'essayer. Ils peuvent dire "je veux que mes enfants soient rapprochés" et le faire. Pour nous, c'est moins simple. Oui, je sais, on connaît tous quelqu'un pour qui ça a fonctionné rapidement pour le 2e alors que ça avait été long pour le premier. J'aimerais que ce soit mon cas, mais ça me surprendrait. Je ne suis pas pessimiste, mais réaliste. Les ovaires polykystiques ne se guérissent pas avec une grossesse. Bon d'accord, j'ose espérer que ça ne prendra pas 3 ans. Mais je ne crois pas faire partie des chanceuses qui retombent enceinte en quelques mois.

Quand on est infertile et qu'on a finalement un bébé, les gens autour de nous nous regardent bizarrement quand on se dit encore infertile. "Mais non, tu n'es pas infertile, tu as un bébé." Il y a une (méchante) différence entre stérile et infertile. Je ne suis pas stérile, mais je suis infertile. On me dit aussi, indirectement, d'en revenir. Je ne fais plus partie des infertiles, je n'ai plus le droit de chialer, puisque j'ai Tithom. Oui, je suis très choyée d'avoir eu mon fils alors que bien des couples se battent encore contre l'infertilité. Mais notre bataille sera à recommencer. Si on veut un deuxième enfant, il faudra refaire une bonne partie du chemin qu'on avait fait pour Tithom. Ils appelent ça l'infertilité secondaire. Appelez ça comme vous voulez, ça m'est égal. Ça me fait suer, point.

Je veux un deuxième bébé. Maintenant plutôt que plus tard. Je suis pressée, oui. J'ai hâte. Je veux commencer tout de suite parce que je sais que ce sera long. Mais je ne veux pas arrêter d'allaiter Tithom seulement pour ça. Je suis donc déchirée entre les deux. Et je me sens coupable en même temps de penser à ça, de rêver à un autre enfant alors que j'en ai un près de moi, qui me fait rire, qui me comple de bonheur et fait battre mon coeur au rhytme de ses sourires. Je me sens coupable de ne pas être 100% complète avec lui. Je l'aime de tout mon coeur, et même plus. Mais ma famille n'est pas terminée, je veux lui donner une frère ou une soeur. Mon ventre hurle de porter la vie à nouveau.

Quand une amie me raconte comment elle se réveille le matin en entendant ses deux enfants rigoler doucement dans leur chambre, alors qu'ils la croient encore endormie, mon coeur se fend un peu. Quand je vois un grand frère donner un bisou baveux sur le front de son petit frère nouveau-né, mes ovaires me font mal. Je veux un autre enfant et ça me fait mal partout d'y penser.

N'allez pas croire que je me rends malheureuse avec ça. Je sais vraiment à qul point je suis choyée d'avoir Tithom et d'avoir pu vivre la grossesse et l'allaitement de façon heureuse avec lui. Seulement... l'impatience, l'urgence même, du rêve est revenue. La satanée horloge biologique, sur laquelle j'avais pu faire snooze, a re-sonné. Je veux un autre bébé. Là, maintenant, tout de suite.

Je me suis fixé un échéancier, en bonne petite femme organisée que je suis. Je voulais allaiter Tithom 6 mois, mais maintenant que j'y suis, je n'ai pas du tout le goût d'arrêter. Je me dis donc 9 mois. Quand j'aurai arrêté d'allaiter, je devrai attendre 3 mois avant d'aller voir mon médecin (j'ai le pressentiment que je devrai aller le voir parce que mes règles ne seront pas revenues). Disons que ça prend ensuite un an avant de retomber enceinte... je suis optimiste là! Plus la grossesse... Tithom aurait presque 3 ans quand son petit frère ou sa petite soeur naîtrait! Je trouve ça tellement loin!

Pendant nos 3 ans d'essais pour Tithom, on a essayé des tas de recettes différentes avant de trouver celle qui fonctionnait. J'espère pouvoir repartir où j'avais laissé les traitements et ne pas avoir à essayer encore différentes hormones. J'ai même essayé d'aider la nature un peu en perdant du poids. On dit que pour les femmes souffrant d'opk, perdre du poids (on parle souvent de 10%) aide souvent à rétablir le cycle. Je suis rendue à 15 livres sous mon poids d'avant grossesse, j'ai dépassé le 10% et je compte bien en perdre encore un peu.

Je veux un autre bébé. Je suis motivée et très, très impatiente. Faut le faire, j'ai presque hâte de prendre ma température, d'endurer le deux semaines d'attente... Bon je dis ça, mais je n'ai pas du tout hâte aux rendez-vous chez le doc, pour aller chercher mes prescriptions, pour voir où on en est, pour passer des échos d'ovulation... Je n'ai pas non-plus hâte de prendre des hormones, de devenir un monstre de sautes d'humeur, de pleurer à chaque cycle qui se termine mal... J'ai peur de trop y penser et de négliger ma relation avec Tithom à cause de ça. J'ai peur de ne pas être capable de rester zen et de laisser le temps et la nature (ahah!) suivre leur cours. J'ai peur que ça ne marche pas.

Mes deux belle-soeurs sont enceintes, ma meilleure amie du secondaire aussi... ça me rend très vulnérable. J'ai l'impression de me retrouver un peu dans les souliers que je portais il y a quelques années. Et ils ne sont pas confortables. Même si je les connais très bien.

17 commentaires:

  1. Je te le souhaite de tout coeur ce ti bébé #2 :)
    J'suis sur qu'il se fera pas tarder ce ti-amour dans ton bedon!
    :D

    RépondreEffacer
  2. Je te souhaite que ça fonctionne très très vite :)

    J'ai un peu le même feeling que toi vis-à-vis l'allaitement et les essais. J'ai arrêté Micronor il y a 4 mois pour laisser aller la nature, on est prêt pour bébé2 :) Mais je ne suis toujours pas menstruée... Mes ovaires commencent à danser la claquette quand je vois un bébé tout neuf...

    Mais je ne veux pas sevrer mon bébé, même d'un boire... J'aurais l'impression d'un travail inachevé, l'impression d'enlever quelque chose à mon bébé pour le donner à un autre...

    RépondreEffacer
  3. Je te le souhaite aussi ce bébé#2 et très rapidement aussi. Je te souhaite que la vie vous rendent les choses plus facile cette fois-ci :)

    RépondreEffacer
  4. Je te le souhaite ce bébé#2 rapidement!

    peut être que nos routes se croiseront encore sur le rose un jour!:)

    RépondreEffacer
  5. Je te le souhaite aussi ce 2e bébé d'amour !
    Tu crois vraiment que tu pourrais pas tomber enceinte naturellement cette fois ci ?
    Je connais pas grand chose sur l'infertilité et je me demandais si c'est sur à 100 % que tu dois recommencer les traitements pour tomber enceinte une 2e fois.

    RépondreEffacer
  6. @Sassy: c'est l'impression que j'ai aussi... ce ne serait pas juste pour Tithom, de le priver pour combler mon envie de bébé #2... presque égoïste...

    @Sophymo: non, ce n'est pas sûr à 100% qu'on devra retourner en clinique de fertilité. Je saurai quand j'aurai arrêté allaiter. Mais disons qu'avec ce que j'ai (les ovaires polykystiques) les chances que ce soit miraculeusement guéri sont minces. J'aime mieux partir avec l'idée que ce sera long, comme ça je risque moins d'être déçue. ;)

    @tous: merci pour vos souhaits! :)

    RépondreEffacer
  7. Je sais que je suis juste une maudite tannante de chanceuse... mais je te souhaite également que ça fonctionne rapidement... et je souhaite que Tithom se sèvre tout seul... c'est dur, dur sur le coeur de maman, mais au moins ça viendrait de lui, alors c'est zéro culpabilité!!

    RépondreEffacer
  8. Je te souhaite d'avoir rapidement ce petit frère ou cette petite soeur pour Tithom. L'épreuve sera peut-être moins longue vu que le problème est clairement identifé !

    RépondreEffacer
  9. Je te souhaite que bébé2 fasse son chemin rapidement :)

    Je suis comme toi et Sassy vis-à-vis l'allaitmeent et les essais. J'ai arrêté micronor il y a 5 mois, mais toujours rien, mes menstruations ne sont toujours pas au rendez-vous...

    J'allaite toujours ti-loup et comme il boit encore aux 3-4hres la nuit aussi, je ne crois pas être à la veille d'ovuler :(

    Mais je n'ai pas le goût de sevrer ti-loup juste pour tomber enceinte. Et si ça prenait plein de temps et que j'ai sevré ti-loup tôt pour rien?!? Je m'en voudrais tellement...

    Et si ça prenait autant de temps avoir bébé2 que ti-loup? Tsé, ça a quand même pris 17 cycles en tout et 2FC pour l'avoir...

    J'aimerais le meilleur des deux mondes: tomber enceinte alors que j'allaite et que ti-loup se sèvre de lui-même...

    C'est beau rêver...

    RépondreEffacer
  10. Je te souhaite tellement qu'un beau bébé se fasse une place au chaud dans ton ventre !!! Et même si tu dois reconsulter, je te ssouhaite que tout se fasse plus rapidement ! Je te connais, tu es une bonne mère et je sais que tithom ne sera pas mis à l'écard si les essaies sont plus longs que prévues, tu l'aimes tellement, ton bel amour !

    RépondreEffacer
  11. Je me souviens de ce sentiment de vouloir un 2e bébé tout de
    suite...C'est ce que l'on a fait:ils ont 2 ans(pile)d'écart d'âge.
    Des fois, je me sens coupable envers le plus grand, car je suis beaucoup moins disponible pour lui.
    Je pourrais te dire qu'il faut profiter de chaque moment qui passe; c'est VRAI. Sauf que c'est ben plate à se faire dire...
    Moi je l'ai compris seulement avec l'arrivée de bébé #2.
    Je crois que ça passe, car on pense déjà à bébé #3. Essaye de comprendre ça !!!!

    RépondreEffacer
  12. Je te souhaite ta bedaine très rapidement :)

    RépondreEffacer
  13. Merci, z'êtes fines! :)

    @Ysa: oui t'es une tannante de chanceuse! J'espère avoir la même chance!

    @Dodo: J'espère qu'on sera des tannantes chanceuses aussi, qui n'auront pas besoin de sevrer bébé et qui tomberont enceintes sans avoir à essayer! Quel rêve!

    RépondreEffacer
  14. bonne chance pour bébé no.2, on pense à toi très fort

    RépondreEffacer
  15. Je te le souhaite ce 2ieme bébé.

    Moi aussi je m'étais dit que j'allaiterais Lou jusqu'à 9 mois. Là il a 10 mois et j'allaite encore. J'ai pas le goût d'arrêter. Depuis une semaine j'ai commencé à le sevrer un peu mais j'aimerais tellement pouvoir ne pas le faire.

    RépondreEffacer
  16. Je te souhaite d'avoir la grande chance d'être enceinte très rapidement. Je fais partie de ces chanceuses, même si je souffre du sopk.

    RépondreEffacer