20 décembre 2005

Tôle froissée

Je suis partie ce matin pour aller chez mon doc, pour mon suivi de grossesse. Je n'ai jamais la voiture (Hom la prend tout le temps maintenant) alors je voulais en profiter pour faire plusieurs commissions, acheter mes derniers cadeaux de Noël et faire une petite livraison pour le travail. Je n'ai pu me rendre à aucune de mes destinations. En embarquant sur l'autoroute, je me suis faite frapper par un camion. Sous le choc, je suis éclatée en sanglots et je tremblais. Je n'avais qu'une pensée: mon bébé. Je n'étais pas blessée, je sentais Pépin bouger, mais le choc et la panique me faisaient un peu perdre mon calme. La police est arrivée, l'ambulance aussi. Ils ont rempli un rapport, se sont occupés de la voiture (qui est en mauvais état, mais pas perte totale) et m'ont amenée à l'hôpital, par mesure de précautions.

Je n'avais jamais pris l'ambulance de ma vie. Ils ont pris ma pression, qui était alors très haute. L'ambulancier a mis une sonde sur mon doigt et plusieurs sur ma poitrine et mon dos. Couchée, je me suis un peu calmée. Il m'a mis un masque d'oxygène pour faire descendre ma pression. Arrivée à l'hôpital, je ne sentais plus Pépin bouger. J'avais beau le brasser, il ne répondait pas... J'avais très peur. Alors que j'entrais au triage, Hom est arrivé. Ma pression était redevenue normale, mais je faisais un peu de fièvre. Mon cou me semblait raide. Ils ont décidé de m'envoyer à la maternité pour commencer, pour vérifier bébé. À la maternité, l'infirmière a placé le monitoring et nous avons tout de suite entendu le coeur de Pépin, bien fort. Il s'est remis à gigotter, comme s'il venait de se réveiller. Nous sommes restés là un bon moment, seuls, à écouter le coeur du bébé. Comme je n'avais pas de contraction ni de douleur, on m'a renvoyée aux urgences pour me faire examiner.

Je ne sais plus l'heure qu'il était, mais je sais que nous avons attendu un bon 5 heures à l'urgence. J'avais faim, j'avais mal au cou, je voulais aller chez moi et dormir. Hom a été très patient. Il m'a acheté un sandwich, s'est occupé des assurances et a même demandé à l'infirmière si je pouvais être ré-examinée vu que mon cou me faisait mal. On m'a couchée sur un lit et immobilisé le cou. Quand on m'a finalement appelée, on m'a demandé de mettre une chemise d'hôpital puisqu'on allait me faire passer une radio. Après un bon bout de temps, un médecin est venu me voir. Il a examiné mon cou, ma gorge (vu que mon rhume n'est pas encore tout à fait fini) et tout était beau. Mon cou n'est pas blessé, seulement un peu meurtri. Et le plus important: bébé est correct et bien au chaud dans mon bedon.

Bien plus de peur que de mal, comme on dit... Je dirais plutôt bien plus de trouble que de mal. Les assurances, la journée de travail perdue, la voiture au garage pour au moins 2 semaines, l'argent qu'on aurait préféré mettre ailleurs... C'est toujours dans des moments comme ça, alors qu'on a des heures à tuer dans une salle d'attente, qu'on se rejoue les événements comme un film, en continu. Tout me semble encore flou, je ne suis pas certaine de ce qui s'est passé exactement. Je sais que je ne suis pas responsable, mais je me suis quand même dit "si je n'avais pas fait ci ou ça..." Embarquent les remords et les regrets, les j'aurais donc dû... Si j'étais partie une minute plus tôt ou plus tard, si j'avais pogné une lumière rouge de plus... Même si ça ne donne absolument rien, je ne pouvais empêcher ma tête de penser. L'important, c'est que bébé et moi sommes saufs. Le reste, même si bien achalant, surtout si près des fêtes, ne compte pas tant que ça...

9 commentaires:

  1. Ouf, j'ai eu peur en lisant ce message, mais je suis vraiment contente que toi et Pépin n'ayez rien, ma belle...

    RépondreEffacer
  2. Ouf heureusement vous êtes sains et sauf!!

    RépondreEffacer
  3. Ouf!! Je suis contente que toi et Pépin vous portiez bien.. Je suis soulagée de lire que vous n'avez rien. Prends soin de vous 2! XxXxX

    RépondreEffacer
  4. J'ai eu si peur l'espace d'un instant !! Je suis bien contente que vous alliez tous bien.

    RépondreEffacer
  5. Oh! Kiwi...reposes-toi bien ma belle

    xox

    RépondreEffacer
  6. My god!!! ca aurait dont pu etre pire hein? remercie la vie coco...et prend soin de vous 2
    xxx

    RépondreEffacer
  7. Ouf quelle aventure ! C'est fou des fois comme on peut se dire : Tiens aujourd'hui je vais faire ça !
    Et c'est pas ça du tout qui arrive...
    Heureuse de lire que vous allez bien tout les 2, je te souhaite du repos surtout !
    bisous

    RépondreEffacer
  8. J'ai eu peur aussi.
    Une amie n'a pas eu autant de chance.
    Prends soin de toi et Pepin, il ne reste pas beaucoup de temps avant le deuille de la bédaine

    Spoutnik

    RépondreEffacer
  9. Oula, j'ai eu peur pour toi Kiwi, c'est vraiment une sale aventure à quelques jours de noël. Repose toi bien et fais attention à pépin.

    RépondreEffacer