21 mars 2006

La bédaine

Tout au long de ma grossesse, on m'a répété plus d'une fois de profiter de ma bédaine, que j'allais m'en ennuyer. Flatte-la, qu'on me disait. Elle va te manquer une fois le bébé arrivé! Et sincèrement, je me suis toujours demandé comment une bédaine pourrait me manquer alors que j'aurais un bébé dans mes bras...

Depuis l'accouchement, je ne m'ennuie pas de mon ventre rond. J'ai adoré être enceinte, j'ai adoré mon ventre jusqu'à la toute fin. Je l'ai flatté à le rendre luisant, je l'ai admiré, aimé et chouchouté. Je me suis répété que ça pourrait être ma seule grossesse et de bien profiter de cette bédaine. J'ai savouré chaque coup de pied, chaque hoquet, chaque mouvement du bébé qui grandissait en moi. Mais une fois ce bébé né, mon ventre ne m'a pas manqué une seconde. Je peux par contre comprendre ce que certaines femmes voulaient dire...

La bédaine ne me manque pas, non, mais la grossesse oui. Je ne m'ennuie pas du ventre rond, mais plutôt de comment je me sentais quand j'étais enceinte. Le sentiment qu'on a quand on voit le test positif, la première échographie, le premier coup de pied. L'anticipation, l'attente... Est-ce que ce sera un garçon ou une fille? De quoi aura-t-il l'air? Préparer son arrivée... Entendre son petit coeur battre à chaque rendez-vous... Voir son corps changer, savoir que le bébé grandit en nous, de nous. Mais plus que ça, une chose qui fait frissonner l'infertile en moi, je m'ennuie des essais... Eh oui! Je m'ennuie de l'excitation que j'avais eue à mon dernier cycle, en attendant la supposée venue de mes règles, en espérant de tout coeur. Je m'ennuie de cet espoir, même s'il était toujours accompagné de peur, d'angoisse et, pour tous les cycles sauf le dernier, de découragement et de peine. On s'entend, je ne m'ennuie pas de la déception des cycles qui ne fonctionnaient pas. Mais le renouveau, l'espoir qui renaîssait à chaque mois, ça me manque un peu... C'est fou, hein? La force de l'émotion quand on apprend qu'on attend un bébé, ça crée une dépendance. Une fois qu'on y a goûté, on veut le revivre, encore et encore!

Mais bon, j'avoue, je m'ennuie de ma bédaine un tout petit peu aussi. Et en l'honneur de cette bédaine, de la maison de mon Pépin, j'ai rajouté un lien à droite sur son évolution. Wow, j'étais immense...

3 commentaires:

  1. C'est toujours beau une belle bédaine! celle de 39 est TRES impressionnante, on voit que le bb n'a pas descendu comparé a celle de 40! moi ce qui m'impressionne...c'est que la peau s'étire autant, et revient ensuite!

    :))

    RépondreEffacer
  2. super belles tes photos; moi aussi je regrette un peu mon bodon durtout qu'aujourd'hui il ne m'en reste encore pas mal mais qu'il est tout mou et rayé de vergétures... Et je comprends que l'exitation d'une grossesse te manque car moi aussi ça me fait ça aussi un petit peu...

    RépondreEffacer