6 décembre 2005

Dernier anniversaire

Aujourd'hui, c'est le dernier anniversaire de mon premier pépin. Aujourd'hui, ça fait un an que j'ai perdu mon premier mini bébé. Tout est passé maintenant: un mois, 6 mois, la date prévue d'accouchement, l'anniversaire de la grossesse et aujourd'hui, l'anniversaire de la fausse-couche. Je ferme le livre et je continue ma route. Je n'oublierai jamais ce premier petit bébé, ce premier avant-goût du bonheur. Je n'oublierai jamais non-plus l'énorme vide que j'avais ressenti par la suite, la douleur si déchirante et vive en moi, la rage qui me montait dans la gorge. Je n'ai jamais vraiment parlé de ma fausse-couche, de ce que j'ai ressenti dans les semaines qui ont suivi. C'est tellement difficile à expliquer... Les femmes qui ont vécu ce genre de perte savent de quoi je parle, même si chacune le vit à sa façon. C'est une douleur si crue, si intime qui nous isole et nous écrase. Pour moi, la fausse-couche a tout changé. J'y ai perdu ma naïveté, mon innocence et ma liberté d'être heureuse. J'y ai gagné plus de peur et d'inquiétude. J'ai appris que rien n'est jamais gagné. J'ai appris que ça pouvait m'arriver, à moi aussi...

Au revoir, mon petit morceau d'étoile. Merci, malgré tout, d'être passé si rapidement dans nos vies. Merci de m'avoir fait goûter au bonheur pur, ne fut-ce qu'un court instant. Merci d'avoir veillé à ce que Pépin reste bien au chaud dans mon ventre.

5 commentaires:

  1. Ce n'est pas quelque chose que je connais, mais malgré cela, je trouve que ce texte là est un bel hommage. L'émotion passe et je le trouve très touchant...

    RépondreEffacer
  2. c'est très touchant ce que tu as écris et je peux comprendre ta peine pour l'avoir véçu deux fois.

    c'est pas facile, mais je suis très chanceuse d'avoir deux enfants maintenant.

    Une fc on arrive à passer par dessus, mais on oublie pas...

    RépondreEffacer
  3. Je sais... je viens de mordre amèrement dans cette pomme pourrie...
    Je suis maquée au fer rouge

    RépondreEffacer
  4. Mon commentaire ne sera pas original mais c'est très touchant et c'est exactement ce qu'on ressent, du moins, ce que j'ai ressenti... Le vide parce que tous les projets s'écroulent, tout l'avenir qu'on s'est construit pendant les jours où la poussière étaient encore dans le bidon s'écroule.

    RépondreEffacer